Suivez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter

papillons blancs

Notre charte éthique

Le pôle TAD a formalisé la charte Ethique suivante, dans le respect des valeurs de l’APEI et de la mission confiée à ses établissements.

La dualité médico-sociale et économique de nos établissements, les incidences de l’évolution de la réglementation, de notre organisation et du contexte économique des dernières années, ont conduit à l’impérieuse nécessité d’une réflexion sur la question éthique dans notre action.

Des professionnels, représentant la direction et les équipes pluridisciplinaires, ont travaillé pendant plusieurs séances sur la réflexion suivante : “Identifier, réfléchir les repères et les valeurs partagées autour du sens de la mission, questionner nos pratiques, pour agir au mieux collectivement”.

La charte énonce les principes sur lesquels les professionnels des établissements du pôle TAD prennent appui et partagent leur vision de la qualité de l’accompagnement. Il s’agit de construire un référentiel commun, développer une culture institutionnelle partagée.

Les projets du TAD s’inscriront dans ces principes et les développeront dans la pratique opérationnelle.

La charte exprime les enjeux qui nous fédèrent en tant que professionnel. Elle est un repère pour chacun. Elle définit notre façon d’agir. La charte permet de s’engager à respecter un certain nombre de principes qui font sens auprès de chacun des professionnels.

Ces valeurs affirment l’essence de notre engagement professionnel dans l’accompagnement des personnes handicapées.

Principe de la singularité

Reconnaître la personne comme sujet à part entière inaliénable, irremplaçable, toujours en dynamique et en devenir.

Reconnaître la personne accompagnée en tant que personne unique avec sa propre histoire, ses convictions, ses désirs, ses limites, ses besoins.

Respecter l’unicité de la personne dans sa complexité (son environnement, sa famille, son habitat…).

Prendre en compte et garantir l’unicité de l’être à travers son projet individualisé, le réajuster autant que nécessaire. Reconnaître la personne dans son expression propre.

Principe du droit au travail

Reconnaître et défendre le travail comme un droit fondamental pour la personne handicapée.
Par le travail, garantir sa place et sa participation dans la société en favorisant les liens sociaux.

Adapter le travail à la personne pour que celui-ci soit source de valorisation personnelle, de confiance en soi, d’épanouissement…

Susciter et accompagner une dynamique d’évolution professionnelle interne et en milieu ordinaire.

Proposer une activité professionnelle qui garantisse la pérennité économique de la structure et l’exercice du droit au travail.

Respecter la législation relative à la personne handicapée et celle aux ESAT pour garantir l’exercice du droit au travail.

Favoriser et développer le droit à la formation professionnelle et son accessibilité.

Principe de l'accompagnement


Accueillir, écouter et favoriser la rencontre.

Adopter une posture professionnelle : s’engager, s’impliquer en étant suffisamment présent pour être significatif et suffisamment distancié pour ne pas imposer son point de vue, ses idées.

Etablir une relation de confiance permettant de susciter le désir de s’investir.

Développer le potentiel d’autonomie : évaluer ses capacités et l’accompagner dans ses désirs d’autonomie.


Apporter un accompagnement médico-social et éducatif en soutien de l’activité professionnelle.

Garantir un parcours cohérent en impliquant la personne, tous les professionnels de l’institution et les acteurs médico-sociaux.

Oter nos certitudes et préjugés et porter un regard “confiant”, “sécure”, “résilient”, “bienveillant”

Principe de l'accessibilité


Favoriser la place des personnes dans la société en les aidant à trouver les moyens d’exercer leur citoyenneté. Soutenir le Vivre ensemble.

Offrir des conditions dignes de travail en proposant des espaces adaptés aux besoins des activités médico-sociales et professionnelles.


Faciliter la compréhension par des moyens de communication adaptés à chacun (vocabulaire simplifié, pictogramme, mode opératoire visuel…). Donner du sens aux actions.

Défendre l’éducabilité : croire que les personnes que nous accompagnons peuvent apprendre, progresser et évoluer tout au long de leur parcours.

Glossaire

La mission est le soutien et l’aide à la personne : Favoriser l’indépendance, compenser les incapacités, autoriser et soutenir l’autonomie, prendre soin et en compte les souffrances, donner accès à du lien social, à l’exercice d’une citoyenneté, offrir des espaces de création. Les ESAT portent une double mission : offrir les conditions d’exercice du droit au travail dans un environnement protégé pérenne économiquement et garantir ce travail par un accompagnement médico-social.

Sujet/Personne accompagnée/Usager : Le Code de l’Action Sociale et des Familles définit la notion d’“usager” ; dans la relation à la personne, les professionnels s’accordent à ne pas employer ce terme. Les personnes accompagnées se définissent à ce jour comme “ouvrier” ou par “corps de métier” (les menuisiers). La reconnaissance d’une personne comme sujet passe par la reconnaissance de son expression propre.

Unicité de la personne : une référence aux valeurs de l’association, chaque personne est unique et son projet de vie également.

Projet personnalisé : Le projet personnalisé est une démarche dynamique, une co-construction à partir des désirs de la personne (qui sait ou non s’exprimer), des besoins, des observations (potentialités, difficultés) des différents professionnels et partenaires, débattus en équipe pluridisciplinaire et validés par la personne. L’analyse conjointe permet de définir les objectifs et les modalités d’action qui sont réajustés régulièrement.

Accompagner : Guider, aller avec.

Institution : L’institution est le lieu de l’accompagnement. lle garantit un espace collectif de réflexion afin de reconnaître, de confronter et d’articuler les différents niveaux de questionnement autour de valeurs communes. Les institutions sociales et médico-sociales contribuent à mettre en œuvre les missions d’intérêt général.

Regard Résilient : Regard qui offre une attache capable d’aider à mieux être malgré des conditions difficiles, malgré l’adversité. Il permet une interaction chaleureuse et positive pour produire une évolution donnée. Il est la perception d’une relation positive avec un adulte : renvoie à l’empathie, l’altruisme et la sociabilité.

Travail : Le livre Blanc de l’UNAPEI a retenu comme définition du “travail” : “l’activité déployée pour réaliser la production d’un bien ou d’un service dans l’optique d’être commercialisée. Cette activité régulière donne lieu à une rétribution. C’est ce qui la distingue d’une activité occupationnelle. Cette activité source de revenus a une fonction économique mais elle porte également des fonctions psychologiques fortes. : lle garantit la participation et une place dans la société, elle produit des liens sociaux dans un groupe d’individus, elle participe à l’estime de soi, à la conscience de sa valeur productive et à la dignité. La valeur travail est à la fois celle que la société donne et celle qui a du sens pour la personne. lle est porteuse de sens, d’épanouissement personnel et professionnel”.

Educabilité : L’éducabilité défend l’idée que chacun est capable d’apprendre. Ce concept ne s’entend pas en ESAT à la seule lecture des apprentissages classiques, l’idée va au-delà des savoirs. L’équipe pluridisciplinaire doit créer, chercher des moyens d’amener la personne à avancer et pour cela trouver les moyens les plus adaptés, s’appuyer sur des outils pédagogiques adaptés.

Bibliographie / groupe de travail

Bibliographie

Roland JANVIER “Ethique de direction en institution sociale et médico-sociale), ESF éditeur

Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées adoptée le 13 décembre 2006 au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York et ratifiée par la France en 2007

Livre Blanc UNAPEI “Travail & handicap : une équation multiforme”

Valeurs de APEI de Douai

Groupe de travail

Cette charte a été réalisée par une équipe pluridisciplinaire en 2013/2014 : Lydie Bailleul, Dominique Baivier, Sylvie Cardon, Marie Caron, Sophie Deregnaucourt, Claire Douchy Clinquart, lisabete Guerreiro, Bagdad Hadda, Yoann Lecuyer, Béatrice Lefevre, Vilma Sabato, Mickaël Saadi, Marie-Hélène Slomianowski.

Un grand merci à nos artistes : Christine Caron, Franck Dordain, Julie Grzymka, David Humez, Lionel Lecœuvre, Paul Raimanne, Christian Tournay, Patrick Vignau.